Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Encours de la dette extérieure publique à fin septembre 2016 / Hausse à plus de 319 milliards de DH ...      Commerce intra-OCI/ Progression de plus de 31% entre 2005 et 2015...  
 
 
 
        T.Continent
 
Tunisie / Racisme / Le gouvernement compte légiférer
 
La mobilisation étudiante du week-end dernier incite le gouvernement à agir. Le Premier ministre Youssef Chahed s'est prononcé ce lundi en faveur d'une loi contre le racisme, en attente à l'Assemblée depuis près de deux ans. Il demande à ce que le texte soit examiné en priorité par le Parlement. Il s'agit de donner un cadre juridique permettant de sanctionner les crimes racistes, qui pour le moment ne sont pas punis en tant que tels par la loi tunisienne. Les associations tunisiennes saluent cette promesse.
Il aura malheureusement fallu cette agression, et une étudiante congolaise dans le coma, pour provoquer cette déclaration forte du Premier ministre. C'est ce que pense Saadia Mosbah, militante antiracisme et fondatrice de l'association M'nemty. Malgré tout, elle est satisfaite de la promesse de Youssef Chahed : « C'est une bonne chose qu'il en parle aujourd'hui, parce que, venant de la société civile toute seule, les doléances ne peuvent pas arriver. C'est la reconnaissance officielle de l'Etat tunisien que la discrimination raciale et que le racisme existent, et qu'ils sont prêts à se battre et à mettre toute en oeuvre pour éradiquer ça. »
Basile, un étudiant camerounais qui préfère ne pas donner son vrai nom, est membre d'une association d'étudiants subsahariens. Il est soulagé : « Il était vraiment temps que quelque chose soit fait, parce que la situation est vraiment en train de s'aggraver et elle nuit d'une certaine manière à l'image de la Tunisie. » Si le texte est adopté dans les prochains mois, les discriminations raciales seront reconnues par la loi tunisienne, et le racisme sera un facteur aggravant en cas de crime, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
2/1/2017
Lu 20509 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Demande intérieure/ Accroissement de 4,2%
Tunisie / Racisme / Le gouvernement compte légiférer

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
 
La chronique du jour d’après: Israël, le testament d’Obama
Hafid FASSI FIHRI

Accord agricole Maroc-UE : Camouflet pour les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume : La Cour de justice de l’UE rejette comme irrecevable le recours du polisario

A. NAJI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 NOS MEILLEURS VŒUX
 Tunisie / Racisme / Le gouvernement compte légiférer
 La chronique du jour d’après: Israël, le testament d’Obama
 La protection effective des femmes contre la violence dépend de la promulgation de la loi y afférente
 Tchad / La BM accorde un financement additionnel de 80 millions de dollars
 Mouvement diplomatique 2016 : Pour une diplomatie offensive et innovante
 Volley-Ball : Assemblée générale: Respect unanime au programme accompli
 Entretien avec Dr Faouzi Habib, cancérologue : Des faits marquants dans la lutte contre le cancer au Maroc et dans le monde en 2016
 Rétrospective 2016 : L’accord mondial sur le changement climatique entré en vigueur
 Détérioration prétendue de l’état psychologique de certains prisonniers à cause de leurs conditions de détention : La DGAPR dément ces « allégations »


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems