Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
 
 
 
        Nationale

Mohammed BEROUAL

 
Lutte contre l’analphabétisme: Les pays arabes dans une situation aux retombées fâcheuses sur la stabilité et le bien être des populations
 
Le monde arabe a célébré le 8 janvier courant la Journée arabe d’alphabétisation. Une occasion pour mettre en exergue les efforts déployés à travers les stratégies mises en place pour venir à bout de ce fléau aux retombées fort prononcées sur les économies et sur le développement social.
Occasion pour s’arrêter également, sur les nombreuses entraves auxquels nombre de pays arabes se trouvent confrontés aujourd’hui, à travers les conflits armés et les difficultés de tous genres aux retombées fâcheuses sur la stabilité et le bien être des populations.
Certes personne ne conteste de nos jours que le fléau de l’analphabétisme est un problème mondial. A ce niveau d’ailleurs, ce sont près de 800 millions d’adultes, des femmes pour la plupart, de par le monde qui savent à peine lire, écrire ou compter, selon des données des instances onusiennes. Que ce sont quelques 75 millions d’enfants qui ne sont même pas scolarisés.
Et qu’niveau du monde arabe, la géographie de l’analphabétisme fait que ce sont environ 60 millions de personnes qui ne savent ni lire ni écrire et que dans la plupart des pays, les millions d’analphabètes appartiennent aux populations les plus désavantagées et les plus marginalisées.
Aujourd’hui, et alors que l’échéance fixée par les Nations Unies pour concrétiser des Objectifs du Développement du Millénaire (ODM), est arrivée à terme après quinze années de travail, le constat est on ne peut plus inquiétant : «L’alphabétisation est de loin le plus délaissé des objectifs du programme d’Education pour tous », reconnait l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).
C’est dire que la situation dans laquelle le monde se trouve aujourd’hui, est largement compromettante aussi bien pour l’économie que pour la société.
Y remédier, qu’on se rappelle d’ailleurs l’approche faite par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans un message aux participants au Congrès national de la ligue marocaine de l’enseignement fondamental et de la lutte contre l’analphabétisme, organisé à Rabat en mars 2000.
Analysant cette problématique, le Souverain a souligné avec force argument que l’analphabétisme dans sa nouvelle acception, à l’aube du troisième millénaire, signifie l’incapacité d’intégration dans la société de la communication et de l’information. Car, tant que la globalisation déferle sur notre monde, la menace de l’analphabétisme du vingt-et-unième siècle, qui signifie l’incapacité de comprendre et d’utiliser les éléments de l’essor de la technologie et de la connaissance, va constamment peser sur notre société ». Une mise en garde d’une portée profonde et une vive interpellation à l’ensemble des acteurs et des décideurs à coordonner leurs efforts afin de relever le défi et de vaincre l’illettrisme et l’analphabétisme et d’être, donc, en phase avec les évolutions de l’époque.
Cette vision pertinente va d’ailleurs guider toute la stratégie d’action de notre pays qui a, sans conteste, affiché une volonté inébranlable pour lutter contre ce fléau.
Ainsi, dans cette phase de célébration de la journée arabe d’alphabétisation, le bilan affiché par notre pays est bien meilleur comparativement à celui des autres pays arabes. Résultat des efforts déployés par notre pays dans le cadre des projets de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et de bien d’autres programmes spécifiques portant sur le programme de lutte contre l’analphabétisme à travers la Télévision et l’Internet, programme d’alphabétisation dans les mosquées, renforcement des infrastructures scolaires dans le cadre de la politique de proximité, etc.
Sur tous ces chapitres comme sur celui de l’initiative « un million de cartables » distribués chaque année pour encourager les enfants issus de familles démunies à rejoindre les rangs de l’école, l’engagement de notre pays est ferme et ce afin de mettre en valeur les énergies humaines et de les intégrer dans le contexte général du développement intégré et durable.
Une stratégie qui donne la preuve de la pertinence des choix opérés et qui fait que notre pays, sous la conduite éclairée de Sa Majesté, est, de nos jours, en mesure de multiplier les ressorts et leviers de développement, en mesure également de mobiliser les acquis qu’il a accumulés sous forme de potentialités productives, d’instruments institutionnels, de compétences techniques et humaines, d’aptitude au partenariat et au travail en synergies,… qui lui permettent de relever le défi du changement que nous vivons en ce troisième millénaire.
11/1/2017
Lu 1752 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Suite à des informations relayées par des médias faisant état de dépassements au sein du secteur : Le ministère de la Santé dément
 La Fondation nationale des musées, en partenariat avec le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille : Exposition «Lieux Saints partagés» l’automne prochain à Marrakech
 « AQMI et Al-Mourabitoun : Le djihad sahélien réunifié ? » : Structure, financements et modes opératoires du groupe de Belmokhtar
 Entretien avec Kabir Attar, fondateur de la galerie La Kasbah d’Essaouira : Notre espace est dédié à la mémoire collective de la ville
 44ème session de l’Académie du Royaume du Maroc : De la modernité aux modernités
 Débat suscité par le contenu d’un manuel d’éducation islamique portant sur la philosophie : Le Chef du gouvernement affirme que « l’objectif n’a été en aucun cas de porter à la pensée philosophique »
 Candidat unique, Habib El Malki élu président de la Chambre des Représentants / Le groupe istiqlalien boycotte l’opération de vote et en expose les raisons
 Très mauvaise entame de l’équipe du Maroc Comme d’habitude !
 Expérience des banques participatives: Quel impact sur l’économie marocaine ?
 Programme ET RESULTATS


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems