Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Arrestation de deux ressortissants étrangers soupçonnés de liens avec un réseau du crime organisé transnational ...      Coaching pour les femmes des montagnes de l’Atlas : Empowering Women in the Atlas lance des sessions pour 100 femmes entrepreneuses...  
 
 
 
        Femme
 
Autonomisation économique des femmes : Un changement structurel du travail est nécessaire
 
Dans un contexte évolutif, un changement structurel du travail est nécessaire pour une meilleure autonomisation économique des femmes, a affirmé à Rabat, la Représentante du Bureau Multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi.

Pour que le travail profite à tout le monde, dans le milieu urbain comme dans le milieu rural, un changement doit être opéré de manière à impliquer des politiques de création d’emplois décents, de protection des droits des travailleurs et des travailleuses, y compris pour les femmes travaillant dans le secteur informel et les migrantes, a souligné Mme Rhiwi lors du point de presse mensuel du Centre d’information des Nations Unies à Rabat. «Ce changement nécessite aussi de lutter contre l’inégalité entre les sexes au sein des entreprises et de faire des avancées technologiques des vecteurs et des opportunités facilitant l’autonomisation économique des femmes», a-t-elle expliqué, notant que, certes, «les avancés technologiques et numériques créent de nouvelles formes de travail, mais il y a le risque qu’elles en fassent disparaitre».
En ce sens : «il faudrait être en mesure d’anticiper en même temps que nous innovons pour que les femmes soient pleinement outillées par la formation et qu’elles puissent avoir les compétences professionnelles et l’agressivité nécessaires à leur employabilité». Dans cette même optique, Mme Rhiwi a plaidé en faveur d’une revalorisation et une redistribution du travail domestique et des soins non rémunérés qui sont «quasi-exclusivement à la charge des femmes», rappelant, à cet égard, que le Maroc a récemment adopté une loi inédite sur le travail domestique.
«Les femmes doivent être en mesure de profiter des mêmes opportunités et retombées économiques que les hommes», a martelé la représentante du Bureau ONU-Femmes Maghreb, faisant savoir que, «selon plusieurs études mondiales, la contribution des soins non rémunérés au PIB est estimée entre 10% et 39% du PIB».
«C’est dire que les femmes sont en train de subventionner l’économie de marché par leur travail de soins non rémunérés et domestiques», a-t-elle fait observer. Mme Rhiwi a saisi cette occasion pour rappeler que ces questions du travail non rémunéré, de l’inégalité des salaires entre les sexes, feront partis des sujets prioritaires débattus lors de la 61ème Commission de la condition de la femme (CSW) et qui aura pour principale thématique «L’autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution».
Cet évènement, qui se tiendra à New York du 13 au 24 mars 2017, sera marqué par la participation d’une délégation marocaine, a relevé Mme Rhiwi. La Commission de la Condition de la femme (CSW), une commission technique du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC), est un organe de décision politique mondial consacré exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. ONU Femmes est l’Organisation des Nations-Unies consacrée à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Porte-drapeau mondial des droits des femmes et des filles, ONU Femmes a été créé pour accélérer les progrès en faveur de la concrétisation des droits des femmes et des filles et pour répondre à leurs besoins dans le monde entier. ONU Femmes soutient les Etats membres de l’ONU dans l’adoption de normes internationales pour réaliser l’égalité des sexes et travaille avec les gouvernements et la société civile à concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services publics nécessaires à l’application de ces normes.
13/2/2017
Lu 11178 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L’Union Africaine en question : La réforme en cinq points
 Afin d’accompagner les initiatives royales en Afrique : Plaidoyer pour la promotion de la diplomatie parallèle
 En hommage à l’âge d’or du cinéma égyptien : «Hollywood sur Nil» à Casablanca
 Forum Afrisanté 2017 à Marrakech: L’établissement de soin au cœur de la réforme des systèmes de santé africains
 Comité de soutien à la scolarisation des filles rurales : Programme « Une bourse pour réussir »
 Réorganisation du Conseil de sécurité nationale américain : Un «signal très positif» pour la stratégie africaine du Maroc
 Accidents domestiques dus aux dosettes de lessive : Attention aux brûlures des yeux !
 Pour le traitement de l’hépatite B / Un médicament de dernière génération 100% marocain
 Spoliation des biens immobiliers d’autrui : Mesures et propositions législatives et organiques
 Prévention et diagnostic précoce des cancers du sein: A partir de cinquante ans, un contrôle biannuel de l’état des seins par mammographie


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems