Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Arrestation de deux ressortissants étrangers soupçonnés de liens avec un réseau du crime organisé transnational ...      Coaching pour les femmes des montagnes de l’Atlas : Empowering Women in the Atlas lance des sessions pour 100 femmes entrepreneuses...  
   
 
        T.Continent

W.S (avec agences)

 
Mali-Mouvement terroriste : Une religieuse colombienne enlevée au sud du Mali
 
L’agissement des terroristes s’étale au sud du Mali. Premier du genre depuis le déclenchement de la crise sécuritaire, cet enlèvement, bien qu’il ne soit pas encore revendiqué (à l’heure où nous mettions sous presse), l’enlèvement de la religieuse colombienne montre bien que les jihadistes de sévir au Mali. En effet, la Colombienne a été enlevée dans la nuit de mardi à mercredi par des hommes armés dans le sud du Mali. Le rapt a eu lieu dans le cercle de Koutiala (région de Sikasso), à près de 400 km de la capitale malienne, Bamako, selon une source sécuritaire cité par le même média.
« La Colombienne a été enlevée mardi nuit dans le sud du Mali, près de Koutiala, par des hommes armés non identifiés. Les forces de sécurité ont aussitôt lancé une poursuite contre les ravisseurs », a confirmé un officier de gendarmerie joint au téléphone par Anadolu. Ainsi après le Nord-Mali, la crise sécuritaire semble s›emparer du sud du pays. Le Nord du Mali était tombé au printemps 2012 sous le contrôle de groupes terroristes et de rebelles indépendantistes touaregs, avant que cette alliance ne soit rompue aux dépens de ces derniers.
Une intervention internationale, toujours en cours, a chassé ces groupes terroristes alors que le statut administratif et politique des régions septentrionales a été défini dans un accord de paix conclu grâce à la médiation de la communauté internationale, entre l›Etat malien et la plupart des groupes armés présents dans le Nord.
Pendant ce temps, l’opération antiterroriste Filidjo se poursuit à Gao. Selon les autorités maliennes la chasse aux jihadistes sera répit à Gao, le fief des mouvements islamistes. Cela fait tout juste trois semaines que l›attaque d›un camp militaire a fait 77 morts dans cette ville du nord du pays, attaque revendiquée par al-Mourabitoune, un groupe membre d›al-Qaïda au Maghreb islamique. Et cela fait deux semaines que les forces maliennes ont lancé l›opération Filidjo, littéralement « coup de filet ». Perquisitions de nuit, parfois bruyantes, fouilles de véhicules à tous les points d›entrée de la ville : l›opération antiterroriste en cours ne passe pas inaperçue à Gao.
Des domiciles mais également les bureaux d›entreprises privées ont été inspectés. Avec des résultats jugés « probants », voire « impressionnants », par des sources sécuritaires malienne et française. De nombreux suspects ont été interpellés et interrogés, « plusieurs dizaines » de personnes sont toujours détenues.
Après deux semaines d›opération, le bilan matériel est également important : des caisses de munitions, des fusils mitrailleurs ainsi que des mitrailleuses lourdes. Un gilet d’explosifs devant permettre une opération kamikaze a également été saisi, ainsi que des documents papier et du matériel informatique, ordinateur et clés USB.
« Nous cherchons à établir les liens réels entre ce matériel et l›attaque du 18 janvier », précise une source sécuritaire malienne, qui pointe une coopération réussie avec la force française Barkhane et les casques bleus de la Minusma.Coopération également avec les groupes armés signataires de l›accord de paix : Plateforme pro-Bamako et ex-rebelles de la CMA, tous deux frappés par l›attaque du camp de Gao. « Nous avançons dans la douleur, conclut cette source, mais nous avançons. »
L›opération Filidjo est appelée à durer. Elle pourrait même être étendue aux localités voisines, comme Ansongo ou Bourem. Une religieuse colombienne a été enlevée dans la nuit de mardi à mercredi par des hommes armés dans le sud du Mali, a rapporté la radio locale Jamana. Le rapt a eu lieu dans le cercle de Koutiala (région de Sikasso), à près de 400 km de la capitale malienne, Bamako, selon une source sécuritaire cité par le même média.
13/2/2017
Lu 11571 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L’Union Africaine en question : La réforme en cinq points
 Afin d’accompagner les initiatives royales en Afrique : Plaidoyer pour la promotion de la diplomatie parallèle
 En hommage à l’âge d’or du cinéma égyptien : «Hollywood sur Nil» à Casablanca
 Forum Afrisanté 2017 à Marrakech: L’établissement de soin au cœur de la réforme des systèmes de santé africains
 Comité de soutien à la scolarisation des filles rurales : Programme « Une bourse pour réussir »
 Réorganisation du Conseil de sécurité nationale américain : Un «signal très positif» pour la stratégie africaine du Maroc
 Pour le traitement de l’hépatite B / Un médicament de dernière génération 100% marocain
 Accidents domestiques dus aux dosettes de lessive : Attention aux brûlures des yeux !
 Spoliation des biens immobiliers d’autrui : Mesures et propositions législatives et organiques
 Prévention et diagnostic précoce des cancers du sein: A partir de cinquante ans, un contrôle biannuel de l’état des seins par mammographie


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems