Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Nationale
 Lutte contre l’analphabétisme
Levier fort pour le développement humain
 
A l’instar des autres pays du monde arabe, le Maroc a célébré, hier, la Journée de lutte contre l’analphabétisme, avec une ferme détermination à éradiquer ce fléau qui constitue l’une des entraves majeures au développement.
Le nombre de réformes éducatives et de programmes d’alphabétisation mis en place ces dernières années par le Royaume témoigne ainsi de l’intérêt particulier qu’il accorde à cette cause en tant que levier fort du développement humain. 
Célébrée le 8 janvier de chaque année, la Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme, qui a pour objectif de sensibiliser le grand public quant au danger de ce fléau et d’appuyer les différentes initiatives et programmes d’alphabétisation au niveau national et régional, est l’occasion idoine de s’attarder sur les efforts déployés par le Maroc en faveur de l’éducation des citoyens.
Il en est ainsi de la Constitution de 2011 qui consacre dans son article 31 le droit à un égal accès de l’ensemble des Marocains à une éducation moderne et de qualité et dans son article 32 le droit à l’enseignement fondamental à tous les enfants. 
L’UNESCO a ainsi attribué au titre de l’année 2012 la mention honorable du Prix Confucius d’alphabétisation à la Direction de la lutte contre l’analphabétisme relevant du ministère de l’Education nationale, une distinction internationale en reconnaissance des efforts que le Maroc ne cesse d’intensifier dans sa lutte contre l’illettrisme.
En 2013, le Royaume a créé, dans ce cadre, l’Agence nationale
de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), chargée de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme, qui selon une feuille de route à l’horizon 2024, vise à réduire la moyenne générale d'analphabétisme à moins de 5%, en éradiquant l'analphabétisme des jeunes âgés de 15 à 24 ans en améliorant les acquis de la population active analphabète ou semi-analphabète et la réduction du taux d'analphabétisme à moins de 10% à l'horizon 2026.
Toutefois, compte tenu du manque de financement, l’engagement de l’Etat seul demeure insuffisant, d’où la nécessité de mobiliser l’ensemble des acteurs et intervenants pour appuyer l'engagement national autour de la question de l'analphabétisme et conjuguer les efforts des différentes parties prenantes afin d'atteindre les objectifs visés. 
C’est dans cette optique que l’ANLCA a initié les Assises nationales de l'alphabétisation, tenues les 13 et 14 octobre dernier à Skhirat, afin de partager et d’échanger autour de la question de lutte contre l’analphabétisme, de créer une plateforme de concertation et de participation active, d’élargir les discussions et d’élaborer des propositions et recommandations à même d'améliorer le système de l'alphabétisation du Maroc et d'atteindre l'objectif escompté, et ce, en impliquant notamment les secteurs public et privé, le tissu associatif et les organisations internationales.
Dans cette même veine, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a mis en place le programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées au titre de la période quinquennale 2015-2016 et 2019-2020 qui profite à 1.500.000 bénéficiaires, soit un taux de 300.000 bénéficiaires pour chaque année scolaire.
Ainsi, les efforts continus du Maroc dans la lutte contre l’analphabétisme, qui touche 8 millions de Marocains, se sont soldés par une baisse de deux tiers du taux d’analphabétisme sur un demi siècle, passant de 9 personnes sur 10, soit 87% en 1960 à 3 personnes sur 10 en 2014, soit 32%, selon une notre d'information sur les aspects socio-démographiques et économiques de l'alphabétisation de la population marocaine publiée par le Haut-commissariat au plan (HCP) à l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation au titre de l’année 2017.
La Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme est non seulement l’occasion de mettre en avant les efforts du Maroc en faveur de l’alphabétisation, mais c’est aussi un moment privilégié pour évaluer les politiques adoptées en la matière et de sensibiliser le grand public quant à la nécessité de mettre en place d’une approche inclusive, englobant le secteur privé, la société civile et les organisations internationales afin de mener à bien l’ambitieuse réforme éducative nationale.

+++++++++++++++++

Analphabétisme dans le monde arabe
Les nouvelles technologies pour lutter contre le fléau

Le progrès technologique observé dans de nombreux pays du monde arabe n'a pas eu des impacts positifs sur les taux d'analphabétisme qui demeurent un obstacle pour la réalisation du développement, d'où l'impératif d'accélérer le rythme d'alphabétisation.
Dans une ère marquée par le transfert rapide de l'information et de sa diffusion par de multiples canaux, il est urgent de réduire le fossé entre les personnes issues du même pays ou des pays proches, et ce en dépit du nombre croissant d'utilisateurs de technologies de communication modernes.
Selon des données publiées par l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, via son portail électronique à l'occasion de la Journée Arabe pour la lutte contre l'alphabétisme, le taux d'analphabétisme dans les pays arabes est de 27,1% contre 16% dans le reste du monde.
L'Observatoire arabe pour l'éducation de l'ALECSO estime que le nombre d'analphabètes dans le monde arabe a avoisiné les 54 millions en 2015, considérant que ce chiffre devrait augmenter compte tenu des conditions éducatives des pays arabes confrontés à des crises et des conflits armés, ce qui a privé environ 13,5 millions d'enfants arabes d'accéder à l'éducation formelle.
La célébration de la Journée arabe d'alphabétisation, le 08 janvier constitue une occasion annuelle pour mettre l'accent sur ce qui a été accompli aux niveaux national et régional en matière de lutte contre l'analphabétisme et d'identifier les plans et orientations futures pour lutter contre ce fléau, éduquer les adultes et réaliser le développement durable, affirme l'ALECSO.
A cette occasion, l'organisation a réitéré son appel à tous les pays arabes et organisations internationales et régionales à soutenir l'initiative de l'ALECSO visant l'éducation des enfants arabes dans les zones de conflit (Syrie, Yémen, Libye, Irak et Palestine) et à œuvrer sérieusement dans le cadre de la décennie arabe d'alphabétisation (2015-2024) pour le renforcement des initiatives nationales en faveur de l'éducation des adultes.
De même, l'ALECSO a exhorté les organisations de la société civile des pays arabes à soutenir les initiatives d'alphabétisation et l'éducation des adultes en tant que véritable partenaire dans le développement de la société arabe. Dans ce contexte, le Conseil de la Ligue des États arabes a adopté en mars 2014 le programme de la décennie arabe pour l'alphabétisation et l'éducation des adultes pour la période 2015-2024.
Par ailleurs, la Ligue des États arabes a récemment appelé à l'élaboration urgente d'un plan médiatique pour mobiliser les réseaux sociaux en vue de lutter contre ce fléau et soutenir les efforts d'alphabétisation dans le monde arabe.
Au Maroc, plusieurs efforts ont été déployés pour réduire les taux d'analphabétisme, à travers des programmes nationaux ambitieux et l'inscription de la société civile en vue de faciliter l'accès des différentes catégories sociales, notamment dans les régions enclavées, à l'éducation et la lutte contre la déperdition scolaire.
Selon une note d'information publiée récemment à l'occasion de la journée internationale de l'alphabétisation, le taux d'analphabétisme, estimé à presque 9 personnes sur 10, soit 87 pc en 1960, est passé à plus de 6 personnes sur 10 en 1982, à 4 personnes sur 10 en 2004 et à 3 personnes sur 10 en 2014, soit 32 pc de la population marocaine, enregistrant, ainsi, une baisse des deux tiers sur un demi-siècle (54 ans).
Le taux d'analphabétisme est de 41,9 pc pour la population féminine en 2014 contre 22,1 pc pour la population masculine. Ces taux étaient respectivement de 78 pc et de 51 pc en 1982, selon les mêmes données qui relèvent toutefois que 47,7 pc de la population rurale est analphabète en 2014 contre 22,2 pc pour la population urbaine, par rapport à 1994, où ces taux étaient respectivement de 75 pc et de 37 pc.
Récemment, l'attribution du prix d'encouragement au système informatique relatif à la gestion des programmes de lutte contre l'analphabétisme de l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme, lors de la 11-ème édition du Prix national de l'administration électronique "E-mtiaz" a constitué une reconnaissance du rôle de nouvelles technologies dans la réduction du taux de ce phénomène. 
L'Agence compte principalement sur une mobilisation globale de tous les acteurs pour contribuer à la réduction du taux d'analphabétisme à moins de 20% en 2021 et à moins de 10% en 2026
C'est un défi que le Maroc, à l'instar d'autres pays arabes, s'efforce à relever pour faire progresser le développement au niveau de la région en vue d'atteindre les objectifs des organisations onusiennes et arabes et faire face à ce fléau très répandu dans la région.
9/1/2018
Lu 18127 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Naissance et permanence de la « culture de l’échec »

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Naissance et permanence de la « culture de l’échec »

Par Brahim Makni
 
   
  Chronique
 
Trump sanctionne  l’Autorité palestinienne
Hafid FASSI FIHRI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Naissance et permanence de la « culture de l’échec »
 L’Istiqlal dénonce la prévarication électorale
 Trump sanctionne  l’Autorité palestinienne
 Risque d’inflation, de fuites de capitaux et d’aggravation du chômage
 5ème session de la Commission parlementaire mixte Maroc-Québec
 L’eldorado numérique ou la grande illusion
 Un crime commis dans un pays étranger, selon la DGSN
 Levier fort pour le développement humain
 Le dirham perd du terrain face à l’euro
 L’ambassadeur du Maroc rassure du soutien des pays amis


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems