Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Nationale

Mohammed BEROUAL

 Session d’octobre du Conseil National du Parti de l'Istiqlal
Nizar Baraka : « Les raisons de se positionner dans l’opposition sont aujourd’hui beaucoup plus fortes »
 *Le gouvernement a tourné le dos aux revendications sociales *Le nouveau modèle de développement du PI au cœur de la vision du projet sociétal
Samedi dernier 27 octobre 2018, le Conseil national du parti de l'Istiqlal s’est réuni en session ordinaire à l’enceinte du Complexe sportif à Rabat, avec à l’ordre du jour trois points essentiels :
-Présentation par M. Nizar Baraka, Secrétaire général du PI, du rapport politique en lien avec la conjoncture nationale et retraçant la ligne politique du parti et l’évaluation de ses actions ainsi que son positionnement sur l’échiquier politique national et son rayonnement à l’international,
-Présentation par M. Karim Ghallab, Président de la Commission en charge de l’élaboration du nouveau modèle du développement, des axes du projet définitif proposé par le Parti de l’Istiqlal,
-Parachèvement de la structuration des instances du Parti à travers l’élection des membres du Comité Central
Membres du Comité exécutif et du Conseil national, cadres du Parti, militantes et militants du Parti de l’Istiqlal, représentants des médias écrits, audiovisuels et de la presse électronique étaient au rendez-vous lors de cette session d’octobre dont la tenue en ce moment participe de l’engagement au plus haut niveau des instances du Parti à respecter les règles régissant le fonctionnement du Parti dans un esprit de rénovation profonde des méthodes du travail et de renforcement des canaux d’échange et de communication.
Après une brève présentation et mot de bienvenue du Président du Conseil National M. Chiba Maelainein, à l’adresse des participants, parole a été donné au Secrétaire général M. Nizar Baraka qui, en fin politicien, a été on ne peut plus clair, exhaustif et méthodique, a donné une véritable leçon de démocratie en matière de gestion de la chose publique, de gouvernance et de responsabilité politique.
Une occasion qu’il a saisie pour réitérer les référentiels et valeurs qui guident l’action du PI, son positionnement dans l’opposition en tant que force de proposition, actif et constructif.
Dans un franc parlé, sincère et sans langue de bois, M. Nizar Baraka s’est élevé contre l’improvisation dans la gestion par l’actuel gouvernement qui a tourné le dos aux revendications sociales, comme il s’est insurgé contre le laxisme, contre l’inertie de ce gouvernement qui a-t-il insisté, brille par le défaut d’une vision globale, intégrée et précise et par l’attentisme dont il excelle quand il s’agit de prendre les décisions qu’il faut au moment qu’il faut.
Une position somme toute logique pour dire la détermination du Parti de l’Istiqlal et sa mobilisation conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi à l’effet de prouver que les attentes des citoyens sont pressantes et par conséquent tout un chacun doit se comporter en responsable et agir pour que les mutations indispensables se fassent au profit de l’ensemble des citoyens, et ce en ce qui concerne notamment, la refondation de l’école, les soins de santé ainsi que la création de toutes les conditions d’une vie digne à la faveur de tous.
Dans ce cadre, il a d’ailleurs livré une radioscopie exhaustive de la situation sociale, économique et politique que notre pays vit aujourd’hui. A travers une démarche fort structurée, il est allé au fond des problématiques qui entravent le processus de développement, à savoir le phénomène de pauvreté, des disparités sociales, régionales et territoriales, le problème du chômage, de l’éducation et de la santé,…appelant vivement à une réorientation des politiques publiques, à fédérer et mobiliser autour de l’action pour actualiser complètement les réponses et propositions pour qu'elles soient en prise directe sur la société et les attentes d'aujourd'hui et de demain. Aussi, a-t-il dit sa profonde conviction quant à la nécessité de placer l’engagement, la mobilisation et l’objectif du résultat au cœur de la démarche et de l'action pour mieux servir le projet sociétal sur les bases des règles d’implication, d’engagement, de travail en partenariat, de transparence, de bonne gouvernance et de reddition des comptes.
Appel pressant, lance le dirigeant Istiqlalien, visant à impulser une dynamique qui soit de nature à permettre d’actionner toute une chaîne de valeurs, faite de consolidation de la décentralisation, de développement de la démocratie locale, le renforcement du rôle des acteurs de la société civile, de consolidation des valeurs de transparence, de bonne gouvernance et de reddition des comptes, de consolidation des bases de l’écoute, de l’échange et du dialogue comme comportement et culture dans la gestion de la chose publique. 
Autant de fondamentaux qui constituent le socle fort du projet du nouveau modèle de développement que présente aujourd’hui, le Parti de l’Istiqlal, projet qui s’inscrit foncièrement en droite ligne de la dynamique engagée par Sa Majesté le Roi à travers notamment, la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et les grands chantiers sociaux.
Animé d’une volonté très solide et d’un argumentaire outillé, renforcé par les épreuves et les succès accumulés par le PI tout au long de son parcours, M. Nizar Baraka s’est également, attardé sur tous les chapitres de la politique nationale et internationale, à commencer par la première cause nationale, à savoir l’intégrité territoriale du Maroc et l’intransigeance du Royaume du Maroc face aux thèses séparatistes et manigances des ennemis de la Nation. Des questions décisives que le Parti de l’Istiqlal place aujourd’hui au rang d’orientations majeures aussi bien dans sa stratégie que dans son action, donnant ainsi la preuve qu'il a les capacités de mobiliser au mieux les réserves d'intelligence collective et d'engagement, preuve qu’il se positionne réellement en force de proposition constructive et qu’il milite activement à l’effet de relever le niveau du débat politique, gagner la confiance des citoyens et consolider l’image du Maroc, son aura et son rayonnement à l’international.
Le nouveau modèle de développement que préconise donc aujourd’hui le Parti de l’Istiqlal puise son fort dans l’idée que le Maroc dispose de tous les ressorts qui puissent lui assurer son arrimage dans l'environnement mondial actuel. Marque d’une volonté affirmée visant à mettre en place une stratégie intégrée et un programme de travail concret pour relever les challenges et pour faire progresser notre pays en réhabilitant des réponses tangibles aux demandes sociales, aux attentes en développement qui s'expriment dans les différentes régions du Royaume, comme il ressort des développements apportés par M. Karim Ghallab qui a détaillé cette deuxième partie à l’ordre du jour de cette session du Conseil national.
La démarche ainsi adoptée par la Commission s'agissant du nouveau modèle de développement s'inscrit en droite ligne des préconisations de Sa Majesté qui a fait observer que «si le Maroc a réalisé des progrès manifestes, mondialement reconnus, le modèle de développement national, en revanche, s'avère aujourd'hui inapte à satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants des citoyens, à réduire les disparités catégorielles et les écarts territoriaux et à réaliser la justice sociale».
Le chantier du nouveau modèle de développement tel qu’il a été profondément explicité par le Président de la commission du PI, se veut donc, une véritable opportunité pour une gouvernance territoriale rénovée. Une opportunité pour asseoir une pratique démocratique renforcée, une dynamique économique plus créative d’emplois et de richesses compte tenu du potentiel des richesses dont dispose notre pays. Une dynamique qui se veut fédératrice de l’ensemble des acteurs autour d’objectifs communs faisant de la réduction des inégalités et du combat contre les aspects de la pauvreté, de la marginalisation et de l’exclusion sociale une priorité absolue.
La contribution du Parti de l’Istiqlal à la mise en place de ce concept novateur, outre qu’elle couronne à coup sûr, des efforts notoires déployés par le Parti, en droite ligne de la Vision perspicace de Sa Majesté le Roi, rappelle l’obligation pour l’ensemble des acteurs et intervenants dans le processus de ce nouveau modèle de développement, de se positionner clairement dans les stratégies d’action en faveur du progrès et de la prospérité du pays. Comme elle rappelle également, qu’il ne suffit pas de s’arrêter sur le simple diagnostic mais qu’il faut passer à l’action concrète, privilégier le travail en partenariat sur la base de l’écoute et de la proximité avec les populations concernées. Là est le véritable challenge !
Mohammed BEROUAL
28/10/2018
Lu 10732 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


Quand l’Exécutif outrepasse ses prérogatives et s’acharne contre les attentes des citoyens

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Autisme gouvernemental
La session d’octobre du Conseil national du Parti de l’Istiqlal a été l’occasion pour le parti de ra
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
   
   
  Chronique
 
Missions parlementaires : Un instrument sous-exploité
Mustapha CHABBAK

Quand l’Exécutif outrepasse ses prérogatives et s’acharne contre les attentes des citoyens

Jamal HAJJAM
 
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Missions parlementaires : Un instrument sous-exploité
 Autisme gouvernemental
 Passer d'une société basée sur l'intermédiation, les avantages et les formes de privilèges, à une société de droit garantissant l'équité
 Nizar Baraka : « Les raisons de se positionner dans l’opposition sont aujourd’hui beaucoup plus fortes »
 La conception égalitariste istiqlalienne du nouveau modèle de développement
 Le projet du nouveau modèle de développement : un chantier fédérateur, marque de ceux qui savent se mettre en question pour aller de l’avant
 Adoption de nouveaux horaires à partir du 7 novembre
 Augmentation du plafond des microcrédits à 200.000 DH


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems