Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Nationale

Amine Derkaoui

 Examens des Facultés de médecine maintenus pour le 10 juin
Doukkali et Amzazi persistent et signent, tandis que les étudiants ne jurent que par le boycott
 
Le pire n'a finalement pas été évité. Dans un communiqué publié le vendredi 7 mai, les ministères de la Santé et de l'Education nationale ont annoncé le maintien du lundi 10 juin pour le début des examens des facultés de médecine, réitérant leur appel aux étudiants de retourner aux amphis qu'ils désertent depuis bientôt quatre mois. Cet appel survient à la suite de l'annonce par la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) du boycott des examens et de l'organisation simultanée de sit-in de protestation devant les facultés. "La CNEM dénonce l'attachement du gouvernement
à la date du 10 juin, malgré l'interruption des cours (par les grèves, ndlr) depuis le 19 mars", lit-on dans un communiqué publié le 6 mai.
Devant l'obstination du duo Anas Doukkali et Said Amzazi, c'est donc une dizaine de milliers de futurs médecins qui risque de redoubler l'année si rien n'est fait. Car selon l'Exécutif, il n'est pas question de décaler les examens ni de déclarer "une année blanche". "Ceux qui vont passer leurs examens seront notés, les boycotteurs ne le seront pas. Ils vont devoir redoubler l'année", avaient averti froidement le tandem gouvernemental lors d'une conférence de presse tenue le 29 mai dernier à ce sujet.
Notons que les étudiants ne sont pas seuls à revendiquer le report des examens. Dans une lettre publiée le 7 mai, les présidents de sept groupes parlementaires (dont l'Istiqlal) avaient proposé "la fixation d'une nouvelle date raisonnable". "Le gouvernement a répondu favorablement aux principales revendications légitimes des étudiants. Ne reste plus que la question du concours de résidanat qu'il est difficile de trancher, mais le dialogue est toujours possible autour de ce point", expliquent les députés tout en appelant les deux parties à "clarifier, acter et officialiser l’accord au sujet des aspects déjà tranchés, et à poursuivre le dialogue sur les points restants".

Amine Derkaoui
10/6/2019
Lu 6192 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
 


L’Opposition fustige encore une fois l'Exécutif

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Winners…et losers
Mis à part dans le football où les Tunisiens ont souvent campé le rôle de bêtes noires des Marocains
Majd EL ATOUABI
 
  Dossier
 
Ces insaisissables pages Facebook qui pourrissent les examens

Amine DERKAOUI
 
   
  Chronique
   
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 La manie de laisser les conflits s’enliser
 Ces insaisissables pages Facebook qui pourrissent les examens
 Al-Hoceima, Jérada, loi sur la langue Amazigh et grève des étudiants en médecine au menu des débats
 En phase d'évaluation de ses relations avec la pseudo "RASD"
 SAR la Princesse Lalla Asmae préside la cérémonie de fin d'année scolaire
 Les coulisses de la réunion de la CAF qui a enflammé la guerre des tranchées entre Marocains et Tunisiens
 Un député PJD tricheur chopé
  L’Opposition fustige encore une fois l'Exécutif
 Winners…et losers
 M. El Otmani représente SM le Roi à la commémoration


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems