Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Des quarts Egypte-Maroc et RD Congo-Ghana...      Dialogue 5+5 Finances / Transparence financière et nécessité de se conformer aux règles et directives du GAFI...  
   
 
        Sport
 
L’Egypte double un Ghana démotivé

Coup double pour l’Egypte: elle a assuré sa qualification pour les quarts de finale de la CAN-2017 et fini en tête de son groupe en battant le Ghana (1-0), peu dangereux car déjà qualifié, mercredi à Port-Gentil.
L’Egypte avait besoin d’un nul pour être sûre de passer sans dépendre du résultat de l’autre match (Mali-Ouganda, 1-1), et le but de Salah, d’une frappe sèche en lucarne sur coup franc dès la 10e minute, l’a mise à l’abri.
Pour les Pharaons, plus gros palmarès de la CAN (7 titres), il s’agissait de renouer avec un glorieux passé après avoir été absents lors des trois dernières phases finales.
Ils auront dimanche rendez-vous en quart face au Maroc d’Hervé Renard, tandis que le Ghana (finaliste malheureux en 2015) affrontera la RD Congo, qui avait complété le podium de la dernière CAN.
L’Egypte a pu conserver son avance acquise tôt dans le match, sans parvenir à la doubler, se heurtant à la défense adverse, point fort traditionnel de l’équipe bâtie par Avram Grant.
Mais l’Egypte a aussi connu quelques sueurs froides. Son gardien vétéran El Hadary (44 ans) a fait l’arrêt qu’il fallait, en repoussant la frappe dangereuse de Jordan Ayew en toute fin de partie, et a aussi eu la baraka de voir la tête d’Amartey frôler la lucarne (42e).
Mais c’était un Ghana diminué, peu vaillant, sans doute mentalement démobilisé car il était déjà qualifié après ses petites victoires 1-0 contre l’Ouganda et le Mali.
Reformulés en 4-3-3 à la place du 4-2-3-1 qui prévalait jusqu’alors, les Black Stars ont surtout perdu leur capitaine Gyan, qui a dû sortir avant la pause, en se tenant la tête, visiblement dépité.
Coup dur en perspective L’équipe pourrait être privée de son capitaine et expérimenté buteur, lui qui a été décisif lors des deux premiers matches (penalty obtenu et but de la victoire).
L’attaquant, qui évolue à Al Ain aux Emirats arabes unis, connaît décidément une histoire heurtée avec la CAN, de finales perdues en penalties décisifs ratés en passant par des blessures et autres crises de paludisme. Il en est aussi à six CAN de suite avec à chaque fois au moins un but marqué...

27/1/2017
Lu 28 fois
| |
 
Le Mali éliminé sans gloire

Yassine KHIRI
(AFP)

Le Mali, tenu en échec 1-1 par une équipe d’Ouganda déjà éliminée mais valeureuse, n’a pas fait sa part du travail pour espérer se qualifier en quarts de finale de la CAN-2017, sur une pelouse détrempée, mercredi à Oyem (nord-est).
Pour espérer passer le 1er tour, les hommes d’Alain Giresse devaient l’emporter face à l’Ouganda, éliminé après ses deux défaites initiales, mais également espérer un faux-pas de l’Egypte face au Ghana, déjà qualifié. Ils n’ont eu ni l’un ni l’autre.
Non seulement, l’Egypte a battu le Ghana (1-0) pour s’offrir la première place du groupe D, et un choc contre le Maroc en quarts à Port-Gentil, mais les «Aigles» ont trop pataugé dans les flaques du stade d’Oyem pour arracher au moins une victoire pour l’honneur.
Sur une pelouse détrempée et à certains endroits impraticable, à cause d’une énorme averse qui s’est abattue quelques minutes avant le début de la rencontre dans la capitale du Nord, le Mali a essayé de mettre à mal la défense ougandaise d’entrée de jeu.
Mais devant l’importante colonie de supporters maliens, qui a donné l’impression aux «Aigles» de jouer à domicile même si l’enceinte d’Oyem -- à défaut de sonner creux -- était encore aux deux-tiers vide, les imprécisions techniques et les erreurs cocasses se sont succédé.
- Bissouma sauve l’honneur -
Avec un ballon sans cesse ralenti par les flaques d’eau, l’attaquant ougandais Kizoto avait beau avoir pris de l’avance avec sa vitesse, la défense malienne revenait toujours sur ses talons pour l’empêcher de conclure (29e, 59e).
Après un beau service en retrait de Bissouma, malien le plus en jambes du match, le capitaine Yacouba Sylla était proche d’ouvrir le score mais sa frappe enroulée passait légèrement au-dessus (25e).
Au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient en seconde période, les Maliens baissaient de régime, et les Ougandais ne se faisaient pas prier pour en profiter.
Après un premier avertissement sans frais, un but signalé hors-jeu après une frappe détournée (69e), Miya ouvrait le score dans la minute suivante d’une puissante frappe croisée (70e).
Heureusement que les Aigles ont pu compter sur l’inévitable Bissouma pour éviter une défaite humiliante. D’un coup-franc supersonique aux trente mètres, le joueur de Lille a arraché l’égalisation (73e). Un moindre mal vu la physionomie du match.
Pour Alain Giresse, déjà éliminé au 1er tour lors de la dernière édition avec le Sénégal, le même scénario se répète.

27/1/2017
Lu 20 fois
| |
 
Des quarts Egypte-Maroc et RD Congo-Ghana

L’Egypte est le dernier pays à avoir décroché sa qualification pour les quarts de finale de la CAN-2017 où elle affrontera le Maroc, alors que le Ghana qu’elle a battu mercredi (1-0) rencontrera la RD Congo.
Le Mali, neutralisé par l’Ouganda (1-1), a fini 3e du groupe D et est éliminé, avec deux points seulement au compteur.
L’Egypte, qui avait besoin d’un nul pour passer, s’est mise à l’abri sur un coup franc de Salah (10e), et a fini en tête du groupe D.
Le Ghana, finaliste malheureux en 2015, était déjà qualifié après ses deux victoires initiales.
Le Mali d’Alain Giresse n’a pu que signer le nul, Bissouma sur coup franc (73e) répondant à l’ouverture du score ougandaise de Miya (70e).
En plus d’Egypte-Maroc et RD Congo-Ghana, dimanche, les deux autres quarts de finale opposeront samedi le Burkina Faso à la Tunisie, ainsi que le Sénégal au Cameroun.

27/1/2017
Lu 17268 fois
| |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Le Hooliganisme dans tous ses états : Les effets des différentes révolutions industrielles

Dossier réalisé par Y. Nasser
 
   
  Chronique
 
Chasser les mauvais esprits qui hantent encore le continent Le retour du Maroc à l’Union Africaine annonce un temps nouveau

Ahmed NAJI

La chronique du jour d’après : Quand l’Amérique se déchire !
Hafid FASSI FIHRI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Chasser les mauvais esprits qui hantent encore le continent Le retour du Maroc à l’Union Africaine annonce un temps nouveau
 La chronique du jour d’après : Une «Valls» a mis le temps
 La chronique du jour d’après : Quand l’Amérique se déchire !
 Indice des prix à la consommation en 2016 : Hausse de 1,6%
 Finance islamique ou participative : Contribution à la croissance et à l’inclusion économique
 L’Europe en question
 Affaire Gdim Izik / Des avocats belges saluent le climat et les conditions «exemplaires» dans lesquels se déroule le procès
 Chambre des conseillers : Colloque sur l’«Adaptation des législations nationales avec les dispositions de l’Accord de Paris sur les changements climatiques»
 30ème congrès d’anesthésie et de réanimation : Le Maroc, un des premiers pays africains signataires de la Déclaration d’Helsinki pour la sécurité des patients en anesthésie
 Faible contribution de la SMIT au plan AZUR et difficultés de suivi


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems