Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Aperçu sur l’agriculture bio en l’Italie, invité d’honneur au SIAM...      Financement des PME : Don saoudien de 100 millions de dollars...      Partenariat avec le Maroc : La Banque Mondiale se dit satisfaite...      Maroc-BID : Soutien technique en matière d’emploi et de financements participatifs...      La DGI, la TGR, la Douane et CIH… se dématérialisent...      Maroc/Sultanat d’Oman : Mémorandum d’entente dans les domaines juridique et judiciaire...      Le Raja qui se réveille tôt (conférence de presse donnée à 9h00 du matin) M’hamed Fakhir : « Titre en jeu ! » Erraki : « Non, ma carte jaune contre le KACM n’était pas voulue »...      Du 6 au 13 mai à Essaouira / 2ème International Windsurf Tour...  
   
 
        Sport
 
Tennis : Assemblée générale ordinaire de la FRMT/ Du pire au… soupir

M. BELAOULA

JUSTE après les demi-finales, « en simples », et la finale, en « double », du Grand Prix Hassan II, on a changé de décors pour prendre la direction d’un grand palace de la ville ocre où allait se dérouler l’assemblée générale ordinaire de la FRMT.
Après un passage obligé pour remplir les formalités de présence auprès du duo Fouad Chitaoui et Mounir Chnaoui qui restent la colonne vertébrale du staff administratif de la fédération, toutes les composantes de cette « AGO » ont pris place dans la salle réservée à cet effet et placée sous haute surveillance par crainte d’intrus pouvant entraver les travaux de l’assemblée tant attendue par ses assises et son dénouement final.
Prévue à 18 h 00 du samedi 15 avril, ce n’est qu’une demi-heure après que le président en exercice, Fayçal Laraïchi, qui était entouré par quelques fédéraux et des représentants du ministère de tutelle et du Comité Nationale Olympique Marocain, n’ouvre le bal en annonçant la bienvenue à l’assistance et en lui signifiant que le quorum est atteint (131/136) pour que les assises puissent connaître leur dénouement normal.

• De bouche à oreille
Mais c’était sans compter sur la première intervention du président du club d’El Jadida, Maître Mohamed Benhamou, qui allait couper la parole au président de la FRMT pour lui signifier que la tenue de ladite assemblée n’est pas réglementaire et qu’elle ne répond pas aux statuts en vigueur. Une vice de forme inhérent à l’ordre du jour où manquait le point concernant la tenue de l’assemblée extraordinaire élective (en raison de la fin de mandat de l’actuel bureau fédéral) qui va bloquer le démarrage de l’assemblée, malgré les maintes répliques du président Laraïchi et de son secrétaire général, Docteur Zouhair, qui persistent et signent qu’ils sont dans la légalité la plus totale.
Encore une fois, c’était sans compter sur l’intervention, de bouche à oreille, du directeur des Sports auprès de M. Laraïche pour le remettre à l’ordre.
C’est le pire qui va commencer en soulevant la séance, le temps de se réunir à huis-clos, pour revenir après avec la pire des décisions, celle de reporter, carrément, ladite assemblée qui, effectivement, s’avère illégale, suivie du mea culpa du président de la FRMT vis-à-vis de l’assistance qui applaudira son fair-play et son respect de la démocratie.
C’est le tournant de la soirée et une première dans les annales du tennis national qui n’a jamais connu une telle défaillance administrative du genre.
C’est là où les représentants des clubs lointains (Oujda, Nader, Laâyoune, Dakhla, Agadir…) se sont levés, comme un seul homme, pour insister sur la tenue de l’assemblée, tout en prenant compte de ladite défaillance administrative, et ce, afin de leur éviter un nouveau déplacement dont les frais ne sont pas négligeables physiquement et matériellement.
• A l’applaudimètre…
Un sacrifice qui va être pris en considération par l’assistance qui accepta, à l’applaudimètre, de poursuivre les assises et de confier, à la fin des travaux, le soin au Bureau sortant d’arrêter la date et le lieu de la prochaine assemblée élective.
C’est le soupir de soulagement pour l’équipe du président Laraïchi qui allait retrouver son souffle en commençant par la lecture du rapport moral, par le biais du secrétariat général, Mohamed Zouhair.
Vu le retard qu’a pris l’assemblée, il aurait pu éviter à l’assistance cette fastidieuse lecture, d’autant plus qu’elle avait reçu dans les délais, les différents rapports pour passer, directement, à leurs délibérations. Un rapport qui a bien détaillé l’ensemble des activités de la FRMT, durant la saison écoulée, tant sur le plan national que sur le plan arabe, africain et international où l’autosatisfaction a eu, toujours, sa place dans tous les compartiments dudit rapport. Pour passer après aux activités des différentes commissions, aux relations avec les clubs, et les instances de tutelle pour clôturer avec l’éthique et la discipline en mettant à l’index quelques dossiers concernant l’arbitrage et les quelques comportements impulsifs, de certains joueurs, parents et même de certains dirigeants, sur lesquels la FRMT, s’est prononcée en conformité avec ses textes pour la préservation des valeurs nobles du sport, en général, et du tennis en particulier.
• Les chiffres et les lettres
Ce rapport moral qui a été précédé par le P.V. de la précédente assemblée générale ordinaire, tenue le 5 mars 2016 à l’Institut Royal de Salé. Là aussi, l’assistance a eu à supporter sa fastidieuse lecture où personnel ne prêtait attention.
Du secrétaire général, on est passé chez le Trésorerie, Mohamed Benhadi, qui s’est lancé dans la lecture de ses chiffres et lettres pour arriver à la conclusion suivante :Les résultats financiers au titre de l’exercice 2015/2016 ont ainsi enregistré un montant global des produits d’exploitation de 28.789.271,41 MAD contre 24.095.601,25 MAD en 2014/2015, enregistrant une augmentation de 4.493.670,16 MAD.
Le résultat net pour cet exercice est un excèdent de 3.418.665,53 MAD contre un déficit de -114 428,85 MAD DH en 2014/2015.
Un bilan qui a eu l’approbation du commissaire aux comptes que l’assemblée générale a voté pour sa reconduction dans ses fonctions au chevet de la trésorerie de la FRMT.
• L’impasse sur le rapport
technique
D’habitude, on donne même la parole au DTN qui se noie dans son rapport d’activité, parsemé d’autres satisfactions, et de louanges à l’adresse de sa direction et ses composantes.
Heureusement que cette année, on a fait l’impasse sur la lecture de ce rapport et ses 25 pages pour donner la parole à l’assistance pour la délibération des différents rapports et autres suggestions et critiques le cas échéant.
Vingt deux (22) intervenants se sont relayés au micro pour parler de tout et de rien. Des interventions qui n’avaient, dans la majorité ces cas, rien à voir avec les deux rapports qui sont passés d’ailleurs comme une lettre à la poste sans la moindre contestation plausible. Tout le monde est beau et tout le monde est joli pour bien passer le message à qui de droit dans l’optique des prochaines élections.
• L’hypocrisie totale
Une avalanche d’hypocrisies qui, du jour au lendemain, a changé la donne de ladite assemblée qui, aux yeux de certains, s’annonçait houleuse et sans issue.
C’est ce qui a facilité la tâche au président Laraïchi qui n’a répondu que sommairement aux questions et interventions dont la plupart avait l’intérêt personnel comme dénominateur commun.
Et c’est dans un brouhaha, causée par la fatigue et le sommeil, que la séance s’est levée aux alentours de 23 h 00, après la lecture du télégramme d’allégeance et de loyauté adressé à S.M. le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste et le Glorifie, tout en chargeant l’actuel Bureau de préparer et d’arrêter les formalités de la prochaine assemblée élective.

20/4/2017
Lu 1885 fois
| |
 
Golf : En marge du 23ème Grand Prix de S.A.R la Princesse Lalla Meryem… Lina Belmati (Maroc) : « Continuer dans cette trajectoire »

PROPOS RECUEILLIS PAR M. BELAOULA

C’EST la Tchèque Klara Spilkova qui a signé, sur le parcours bleu du Royal Golf Dar Essalam, une superbe victoire avec un fabuleux 66 (-6) sans bogey et un score total de 281 (-7) pour décrocher la minaudière, symbole de son premier succès sur le Ladies European Tour (LET) après 93 tournois joués.
Côté participation nationale, notons la performance de Maha Haddioui, qui s’est classée 29ème de la compétition, avec une carte de 293 (+5) et celle de la jeune amateure de 19 ans, Lina Belmati qui a fini à la 61ème place avec une carte de 305 (+17).
Cette dernière qui a bien voulu nous accorder l’entretien suivant, après l’avoir côtoyé, auparavant sur les courts de tennis sous les couleurs du Stade Marocain.
• Q : Tout d’abord, après le tennis, c’est le golf
- R : Eh oui, le tennis reste mon premier sport que j’ai pratiqué dans mon enfance sur les courts du Stade Marocain. Seulement je me suis rendue compte que ce n’était pas ma vocation pour faire une bonne carrière. Alors j’ai opté pour le golf qui reste mon coup de coeur et l’unique passion qui m’interpelle le plus. Là où j’ai senti que je suis née pour ce noble sport.
• Q : Revenons à l’actualité de la semaine et ta participation au Grand Prix Lalla Meryem :
- R : C’est ma deuxième participation à ce Grand Prix. Si l’année dernière je n’avais pas fait un bon score, je me suis rattrapée cette fois-ci en faisant, nettement, mieux.
Là je dois remercier la fédération et l’A.T.H pour leur confiance placée en moi, par le biais d’une « invitation » pour les « qualifs ».
En réponse à ce privilège je me suis fixée un objectif, celui de passer le CUT (les qualifs) que j’ai réussi avec une grande fierté.
• Q : L’essentiel de ton parcours
- R : Celui d’avoir passé le cap des « qualifs » et intégré, pour la première fois, le tableau final des pros où j’ai réussi une carte de 305 (+17) qui reste, pour moi et mon entourage, une belle performance qui m’incite à continuer dans cette trajectoire.
• Q : Ce que tu retiens le plus !
- R : C’est le deuxième coup du dernier trou qui était décisif.
J’étais à la limite du CUT. Après avoir raté mon drive à droite, où j’avais un arbre devant moi, j’ai décidé de prendre le risque en tentant un coup difficile qui m’a permis de maintenir mon score à « +5 » pour les deux jours à venir, qui sont synonymes de ma qualification chez les pros.
• Q : La suite de ton programme et tes projets
- R : C’est tout un programme qui m’attend avec des tournois amateurs à l’étranger. Il faut bosser pour avancer et atteindre mon objectif principal, celui de devenir professionnelle et parcourir Inchallah tous les golfs de la planète. Ne dit-on pas « à coeur vaillant rien n’est impossible ».
• Q : Le golf et les études
- R : Hamdolilah, j’arrive, pour le moment, à gérer mes deux activités principales en attendant de décrocher ma licence.
Ce n’est pas évident, mais c’est mon avenir qui est en jeu.
Après la licence, ça sera carrément, ma carrière golfique qui prendra le dessus sur mon quotidien.
• Q : L’apport de ton club et celui de la fédération
- R : Les deux instances sont pour beaucoup dans ma petite carrière.
Au Club Dar Essalam, où j’ai fait mes premiers pas, le mérite revient à mon entraîneur Si Mohamed El Hali qui n’a ménagé aucun effort pour m’apprendre les bonnes bases qui restent le vrai patrimoine de mon évolution et de mon développement ne la matière.
Dans le même registre, il faut mettre en exergue l’apport de la fédération et de son directeur technique, Jalil Bennis, qui font un travail considérable pour le développement et la vulgarisation du golf amateur et junior.
J’ai l’honneur de faire partie du « pôle » Excellence » où je côtoie, comme coachs, deux anciens champions, en la personne de Marta Figueras-Dotti et de Santiago Luna qui nous transmettent leur expérience et leur savoir- faire.
Hamdoulilah, je n’ai pas à me plaindre de ce côté-là.
• Q : Un message à passer
- R : A mes parents qui me soutiennent à fond, à mes coachs qui m’entourent de leur bienveillance et à mon université pour sa compréhension. Sans oublier de remercier mes jeunes fans et tout le personnel du club.

20/4/2017
Lu 28 fois
| |
 
Derby / Rajaouis et Wydadis s’activent et sensibilisent « Ne tuez pas le foot » et « Un stade, un patrimoine, ne le détruisons pas »

NOURREDDINE REGRAGUI

OPÉRATION sensibilisation tout terrain chez les composantes casablancaises qui, apparemment, sont « fatiguées » de voir à chaque week-end, l’image de leurs clubs respectifs, Raja et Wydad, se mêler à des actes extra sportifs. Ainsi, chez l’association « famille wydadie », un débat sous le thème : « Le stade est pour nous tous, pas besoin de casse » -Al Malâb Liljamiî, la daî litakhrib- excusez nous pour la traduction. Ça s’est passé hier 19/4/2017 à 18h00 au complexe culturel Sidi Beliout en présence de personnalités du monde économique, dirigeants sportifs, associations de supporters, spécialistes en sécurité, membres du conseil de ville, médias et bien entendu le ‘’Casa Event’’ et son président, Mohamed Jouahri.
Leçons à tirer et effectivement à pratiquer Jour « J ». Voilà qui mettra en exergue le rôle d’encadrement chez les différentes associations de supporters et spécialement, pour ce soir le collectif ‘’famille wydadie‘’ déjà à leur actif, un programme riche et varié.
Plus loin (Complexe Kahrama et complexe sportif Mohammed V – journées du 21, 22 et 23 /4/2017) l’association des ex joueurs du Raja avec tout le team à Fethi Jamal se mobilise dans un concept innovant. ‘’Contre la violence dans et en dehors des stades‘’ (21 avril au complexe Kahrama à partir de 17h30mn en présence d’experts sociologues, Alliance de supporters et média).
Enchaînement samedi 22 /4/2017 avec des cours pédagogiques – Attitude des éducateurs sur le terrain et leur perfectionnement (encadreurs wydadis et rajaouis), match gala sous le signe du fair-play (artistes et journalistes+entente RCA/WAC contre entente WAC/RCA) un non exemple d’entente sur fond de bon voisinage et puis jour « J » (23 avril
2017), joueurs, entraîneurs, staff technique et médical des deux équipes, Raja et Wydad porteront à l’échauffement, un T-shirt frappé du slogan/logo : ‘’Ne tuez pas le foot‘’.
De la sagesse et du spectacle tout en redonnant à ce quotidien casablancais ses années de bonheur (60/70). Voilà, il y a des gens qui travaillent, bougent, sensibilisent, s’introduisent et donnent de leurs temps et de leurs poches. Entendez-les, aidez-les. Ça sera magnifique et pas difficile à le réaliser.

20/4/2017
Lu 26 fois
| |
 
Le Raja qui se réveille tôt (conférence de presse donnée à 9h00 du matin) M’hamed Fakhir : « Titre en jeu ! » Erraki : « Non, ma carte jaune contre le KACM n’était pas voulue »

PROPOS RECUEILLIS PAR REGRAGUI N.

IL est là, quotidiennement, à 7h30mn du matin, lui, c’est M’hamed Fakhir, pilote du RCA au grade de Général.
« Titre en jeu, avec une victoire des nôtres, on va se replacer. Ceci dit, il y a la conviction doublée de détermination, mais comme le football n’est pas une science exacte et qu’il faut sans cesse se méfier, donc, tout reste possible. Un derby, il est d’abord la fête du football marocain en général et casablancais en particulier », explique Fakhir en conférence de presse donnée à 9h00 du matin au complexe sportif Raja Oasis (mercredi 19/4/2017).
« Nous avons une équipe compétitive et c’est comme ça que nous sommes dans notre droit de défendre nos chances devant le leader de la Botola ». Le message de Fakhir puise son concept dans de la concurrence loyale.
Titre en jeu, il faut préciser que cela concerne aussi les Jdidis du DHJ qui restent un challenger de XXL.
Une séance d’entraînement qui a déjà commencé sous la houlette des sympathiques et compétents Mustapha Chadli et Hafid Abdessadek. Erraki auparavant avait corrigé les rumeurs qui selon ‘’radio médina’’ avait ‘’purgé’’ les 4 jaunes. ‘’Non, je suis un joueur professionnel et tous les matchs, tous les clubs se valent‘’. Et de continuer : ‘’Cette année, elle est exceptionnelle tout terrain avec mon voeu de voir ce dimanche, Al Forja et un bon produit Maroc‘’.

20/4/2017
Lu 3067 fois
| |
 
Du 6 au 13 mai à Essaouira / 2ème International Windsurf Tour

LA 2ème édition de l›International Windsurf Tour (IWT) se tiendra du 6 au 13 mai prochain à la plage de Moulay Bouzerktoune d’Essaouira, ont annoncé, mardi à Casablanca, les organisateurs.
Ce rendez-vous des professionnels et amateurs de ce sport de glisse nautique, initié sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine de Yachting à Voile, sera marqué par la participation d’environ 80 professionnels venus de 24 pays, notamment de l’Europe, de l’Afrique et des Etats Unis, ont indiqué les organisateurs lors d’une conférence dédiée à la présentation de cette édition.
S’agissant du choix de la plage de Moulay Bouzerktoune, ils ont précisé que ce site est reconnue pour être une destination privilégiée des riders du monde entier et offre des conditions optimales pour la pratique du windsurf, notant que l’IWT est un événement sportif américain qui s’exporte dans le monde entier, permettant ainsi à des professionnels et des amateurs de Windsurf de s’affronter et de remporter des prizes money.
Au-delà de ce rendez-vous sportif international, le porteur de ce projet en Afrique, Boujmaa Guilloul, également premier marocain à remporter l’IWT, souhaite démocratiser le windsurf dans la région d’Essaouira et appuyer son développement et rayonnement à l’international, ont révélé les organisateurs.
Plusieurs actions seront organisées en marge de cette compétition afin de sensibiliser le public sur le potentiel de la région, notamment une formation destinée aux jeunes sur le sauvetage en mer, des ateliers de découverte de la culture locale ainsi qu’une action de sensibilisation à la protection de l’environnement.
Cette manifestation est organisée par l’association Essaouira Mogador, l’association Moulay Bouzerktoune, la province d›Essaouira et le ministère de la Jeunesse et des sports avec le soutien de plusieurs partenaires.

20/4/2017
Lu 7110 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


Maroc/Sultanat d’Oman : Mémorandum d’entente dans les domaines juridique et judiciaire

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Assistance médicale à la procréation : Quid des recommandations des professionnels 

Dossier réalisé par Bouteina BENNANI
 
   
  Chronique
 
Averroès, les éradicateurs et les illuminés
Ahmed NAJI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Enfants handicapés : Les droits acquis menacés
 Averroès, les éradicateurs et les illuminés
 Services Voix 2G et 3G : Taux moyen de réussite supérieur à 95%
 En quête de compétitivité: L’agro-industrie guette son contrat-programme
 Indice de cyber-sécurité dans le monde Le Maroc, 10ème
 Souffrances des porteurs de cartes RAMED
 La stratégie nationale en matière de cyber-sécurité
 7ème Chapitre solennel de la Confrérie des compagnons de Gutenberg : L’écrit dans toutes ses déclinaisons
 World Economic Forum : rapport sur la compétitivité des voyages et du tourisme 2017
 Créations Ouafae Bennani et Wedding and Event Planner Rime Zaki : Deux générations, deux passions et une seule destinée


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems