Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Economie
 Conjoncture économique
Tendance baissière des flux financiers

N. BATIJE

La Direction des Etudes et des Prévisions Financières relevant du département des Finances vient de rendre public une note d’information traitant de la conjoncture économique nationale.
Se basant sur les indicateurs jusqu’ici disponibles, cette note évoque, entre autres, une performance négative des flux financiers début 2019.
En témoigne à cet effet les recettes de voyage  qui ont enregistré, durant le mois de janvier, une baisse de 7,1% pour s’établir à 5,9 milliards de dirhams. Et ce, au moment ou les transferts des Marocains Résidant à l’Etranger ont  observé, au titre de la même période, un recul de 9,2%  pour s’établir à 5,4 milliards de dirhams.
Suivant la même tendance, le flux des investissements directs étrangers a affiché un retrait de 30,4%, sous l’effet de la baisse conjointe des recettes (-24,5%) plus importante que celle des dépenses (-12,1%).
D’un autre côté, le flux des Investissements Directs Marocains à l’Etranger  a augmenté de 41,4% pour atteindre 2,1 milliards de dirhams, recouvrant une hausse des recettes des investissements à l’étranger de 41,2% à 2,3 milliards de dirhams et un accroissement des dépenses de 39,3% à 202 millions de dirhams.
Du coup, les Réserves Internationales Nettes ont reculé, en glissement mensuel, de 1,3% ou de 3 milliards de dirhams, après une hausse de 3,4% ou de 7,7 milliards de dirhams le mois précédent, pour avoisiner 228 milliards


de dirhams à fin janvier 2019, représentant l’équivalent de 5 mois et 2 jours d’importations de biens et services contre 5 mois et 4 jours à fin décembre 2018 et 5 mois et 20 jours à fin janvier 2018.
Compte tenu de cette évolution, le repli des réserves internationales nettes s’est accentué, en glissement annuel, à -5% (-12 milliards de dirhams) après -4,1% (-10 milliards) à fin décembre 2018 et -3% (-7,4 milliards) l’année précédente.
Parallèlement et en termes de performances à l’export, ladite note fait état  d’un bon comportement  des ventes de l’OCP, de l’automobile et de l’agriculture et agroalimentaire.
En chiffres, les ventes des phosphates et dérivés ont tiré à la hausse les exportations marocaines au premier mois de l’année 2019, avec une augmentation de 23%, portant ainsi la valeur de ces exportations à 3,4 milliards de dirhams. Cette hausse provient de la progression des ventes d’acide phosphorique (+385 millions de dirhams) et de celles des engrais naturels et chimiques (+321 millions de dirhams), atténuée par le recul des  ventes des phosphates.
N’empêche que la contribution de ce secteur dans le total des exportations s’élève à 14,3% contre 12,3% à fin janvier 2018.
Au niveau des nouveaux métiers mondiaux du Maroc, les exportations du secteur automobile, qualifié de premier secteur exportateur du Maroc, ont augmenté de 1,9% à plus de 7,1 milliards de dirhams, dont 3,2 milliards pour les expéditions du segment de la construction (+0,8%).
 L’aéronautique a, également, enregistré une hausse de ses exportations (+4,6% à plus de 1,2 milliard de dirhams).
 De son côté, le secteur de l’électronique a affiché une augmentation de 7,3% de ses exportations qui se sont situées à 454 millions de dirhams.
Suivant, elles aussi, la même tendance, les expéditions de l’agriculture et l’agroalimentaire se sont situées autour de 6 milliards de dirhams, en hausse de 3% grâce à la progression des ventes de l’industrie alimentaire de 4,1% à 2,5 milliards de dirhams et du segment « agriculture, sylviculture et chasse » de 2,2% à 3,4 milliards.
De leur côté, les ventes à l’étranger du secteur de textile et cuir se sont appréciées de 1,3% à près de 3 milliards de dirhams, recouvrant une hausse des exportations des vêtements confectionnés (+2,7% à 1,9 milliard de dirhams) et des articles de bonneterie (+4,8% à 633 millions).
N. BATIJE

22/3/2019
Lu 1176 fois
| |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Immaturité et rendement stérile
Au mois de février 2018, les partis de la coalition gouvernementale signaient une « charte de la maj
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Marina Bouregreg, 11 ans et tous ses dons

Bouteina BENNANI
 
   
  Chronique
 
Pourparlers de Genève : Le fourbe reprend du service
Jamal HAJJAM

Souriez, le gouvernement vous protège !
Jamal HAJJAM

Convoitises israélo-américaines sur le pétrole du Golan
Larbi BILAM
 
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Immaturité et rendement stérile
 Prions
 Marina Bouregreg, 11 ans et tous ses dons
 Souriez, le gouvernement vous protège !
 Pourparlers de Genève : Le fourbe reprend du service
 Le gouvernement appelé à se départir de sa politique de paupérisation
 Convoitises israélo-américaines sur le pétrole du Golan
 Taux directeur maintenu à 2,25%
 Héritages de Khatibi
 10,6% de femmes âgées de 15 à 49 ans sont infertiles


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems