Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Culture
 9ème «Marrakech du Rire»
«Jamel et ses amis» gratifient le public d’un spectacle des plus délirants

Le public de la 9ème édition du Festival "Marrakech du Rire", parmi les Marocains et les étrangers, a eu droit, vendredi soir à la scène du majestueux Palais El Badii, à un spectacle très exceptionnel et des plus délirants, à l’occasion du fameux et très attendu Gala "Jamel et ses amis".

De bout en bout de ce prestigieux Gala, les spectateurs, toutes catégories d’âge confondues, ont été gratifiés, près de trois heures durant, d’un spectacle très hilarant, signé de main de maître par le grand et l’inégalable Jamel Debbouze, fondateur du Festival, et une palette de ses amis parmi les grands noms de l’humour français et francophone, aux côtés de nouveaux visages pétris de talents qui cartonnent à merveille actuellement.
Rehaussé par la présence aux premières loges de la scène du Palais El Badii d’une pléiade de personnalités et d’invités de marque de divers horizons, ce Gala de haute facture, qui constitue le véritable point d’orgue du Festival et sa pierre fondatrice, a été l’occasion de sceller, d’une part, de nouvelles retrouvailles entre un public cosmopolite surexcité et très accueillant et certains comédiens habitués de cet événement humoristique mondialement reconnu, et de découvrir, de l’autre, de nouvelles stars montantes, le tout dans une ambiance joviale et de folie.
Dès son apparition triomphale sur scène pour le coup d’envoi de ce Gala, Jamel Debbouze, en maître de soirée à sa propre manière, a eu droit, dans cet espace archicomble, à une longue standing-ovation de la part d’un public littéralement transporté et enthousiasmé, venu se ressourcer et se recharger les batteries en bénéficiant d’une véritable cure de rire, loin des tracasseries de la vie de tous les jours.
Tout en interagissant, comme à l’accoutumée, avec le public venu en masse partager des moments de joie intense et de liesse indescriptible, à travers des gags et vannes improvisés sur le coup, Jamel Debbouze a aussi fait part de sa grande émotion alors que le Festival souffle sa 9ème bougie, et saisi cette merveilleuse opportunité pour exprimer ses vifs et profonds remerciements aux spectateurs qui ont répondu présents pendant toutes ces années.
Il a également rendu un vibrant hommage à l’ensemble de l’équipe qui l’accompagne depuis le début de cette aventure artistique très réussie, pour assurer le succès retentissant de chaque édition du Festival "Marrakech du Rire", devenu aujourd’hui l’un des événements incontournables sur le calendrier des événements artistiques et humoristiques à l’échelle mondiale.
Introduits, chacun à son tour, par Jamal Debbouze, ces humoristes très doués ont été accueillis, à leur tour, sous une belle standing-ovation, avant de déployer, le temps de cette soirée haute en couleurs, tous leurs talents pour faire éclater de rire les festivaliers et faire vibrer leurs cœurs dans le cadre de ce grand rassemblement festif, en présence des cigognes qui trônaient au dessus de leurs nids sur les murs du Palais El Badii.
Très inspirés, ces comédiens au talent confirmé et fou, qui étaient propulsés au sommet de leur art, ont jeté un regard décalé et parodique sur une pléthore de thématiques puisées dans l’actualité du monde d’aujourd’hui.
Grâce à leur humour satirique et décapant et leur dérision mordante, ils ont ainsi jonglé à travers leurs sketchs, vannes et gags, plus drôles les uns que les autres, entre les faits politiques d’actualité et les phénomènes qui secouent les sociétés (racisme, extrémisme, terrorisme, sexisme…), en passant par la question du féminisme, l’égalité hommes/femmes, la jalousie au sein du couple marié ou les relations entre pères et enfants, le tout dans un style burlesque et loufoque, mêlant parfois chant, danse et jeu de théâtre, provoquant un véritable tremblement de rires à mourir parmi le public.
Tout au long du Gala "Jamel et ses amis", qui donne encore rendez-vous aux festivaliers ce samedi soir dans ce même lieu emblématique, pour une seconde soirée qui s’annonce déjà très hallucinante, Waly Dia, Florence Foresti, Caroline Vigneaux, Ary Abittan, Booder, auxquels se sont joints Jarry et les stars montantes Donel Jack’sman, Ines Reg et Bun Hay Mean, ont enflammé la scène et impressionné le public par leur énergie débordante, doublée d’un humour piquant à toute épreuve.
Outre les scènes de dialogue improvisées entre Jamel et ses amis, d’une part, ou entre ces comédiens hors-pair et le public, de l’autre, l’assistance a pu aussi savourer sans modération un sketch des plus marrants, projeté sur les murs du Palais El Badii, réunissant Jamel Debbouze et la star mondiale du rire Gad El Maleh, qui ont abordé, dans un style comique subtile et irrésistible dont ils détiennent seuls le secret, le coaching dans le domaine sportif.
Si ce Gala mémorable, dont la première partie a été animée par un jeune humoriste français, était un véritable succès à tous les niveaux, assuré haut la main par ces humoristes confirmés et ces stars montantes, le côté ambiance a été, lui aussi, fortement réussi grâce notamment à l’incontournable DJ Abdel, au duo de rap Big Flo et Oli, leur père d’origine argentine Fabian, chanteur de salsa, sans oublier la footballeuse freestyle Lisa Zimouche, qui ont égayé par leurs shows fascinants le Palais El Badii au grand bonheur des festivaliers qui ne seront pas prêts d’oublier de sitôt cette soirée.
 
L'humour "made in Africa"
célébré en grande pompe
L’humour "made in Africa" a été célébré en grande pompe, jeudi soir sur la scène du Théâtre Royal de la cité ocre et ce, dans le cadre de la 9è édition du prestigieux festival ''Marrakech du Rire''.
Avec la programmation de la 3ème édition du "Gala Afrika", une brochette d'humoristes parmi les plus talentueux sont ainsi venus tout droit de différents pays d'Afrique subsaharienne francophone, le temps de vivre cette belle aventure et de la partager avec un public enthousiaste et si accueillant. De belles retrouvailles inoubliables.
Dans une ambiance conviviale et bon enfant, cette palette d’humoristes, qui portent haut les couleurs de l’humour africain francophone dans leurs pays respectifs (Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Rwanda, Congo- Kinshasa…), ont su avec maestria enflammer la scène, devant un public exalté et chaleureux, issu de divers horizons et de différentes nationalités, dont des membres des communautés africaines établies dans le Royaume, tout en faisant rire cette assistance cosmopolite à gorge déployée par leurs anecdotes, rigolades et vannes.
Pour cette année, c’est l’inégalable humoriste d’origine ivoirienne Amoutati, entourée de plusieurs autres artistes-comédiens hors-pair et très passionnés, qui a réussi dignement et amplement, par le biais du "Gala Afrika", à rendre un vibrant hommage 100% humour à l’Afrique subsaharienne francophone, avec à la clé un spectacle aussi impressionnant qu’époustouflant combinant danse, situations drôles et jeu de théâtre, et à travers lequel, l’ensemble des humoristes ont donné le meilleur d’eux-mêmes au grand plaisir des festivaliers toujours avides de rires.
Ainsi, tout au long de ce spectacle de près de 2 heures de rires ininterrompus, ces comédiens, d’une énergie débordante, ont démontré encore une fois l’immense talent et l’inventivité impressionnante des humoristes dont regorge le Continent.
Comme pour les deux précédentes éditions, le "Gala Afrika" a choisi cette année comme thématique les proverbes africains, chaque pays du Continent ayant des proverbes étonnants qui ont été mis en valeur lors de ce spectacle tels "la flèche se croit l’amie de l’arc, mais ils ne partiront pas ensemble", "un seul morceau de bois ne peut pas bouillir une marmite, c’est pour cela ils sont deux", "l’eau qui tombe goûte par goûte finit par percer le plus dur rocher", entre autres... 
Tout au long de cette soirée inoubliable et très réussie, cette ribambelle d’humoristes très marrants et hors-norme ont démontré avec brio, lors de leur apparition sur scène, cette Afrique subsaharienne plurielle, riche notamment de sa diversité culturelle et artistique.
Outre Amoutati, accompagnée des incontournables humoristes ivoiriens et habitués du festival, Michel Gohou et Digbeu Cravate, qui ont gratifié le public présent de quelques sketchs improvisés et des plus loufoques, l’assistance s’est aussi délectée et décrochée la mâchoire, le temps de ce spectacle bidonnant et des plus hilarants, avec de nouvelles pépites et jeunes talents très doués de l’humour africain, à savoir Ultrich Takam, Hervé Kimenyi, Ignace Essounga, Pedro Sow, Observateur Ebène, sans oublier la présence très remarquée du fabuleux et jeune duo "Les Nyotas", deux jeunes africaines très marrantes, Princesse Watuwila et Jovitha Songwa, qui tentent à travers leur prestation doublée d’une parfaite synchronisation vocale et gestuelle, de mettre en valeur la femme africaine.
Sous un tonnerre d’applaudissements, Amoutati a réussi par ses paroles à introduire chacun de ces humoristes, qui ont débuté leurs shows par une scène de danse aux rythmes de sonorités africaines, témoignant ainsi de la richesse de la musique du Continent, avant d’offrir aux spectateurs l’occasion de savourer sans modération une panoplie de sketchs plus drôles les uns que les autres.
A travers ces shows, ces stars de l'art comique racontaient non sans légèreté des petites histoires touchant au vécu quotidien de la population en Afrique, tels que les mariages mixtes, l’immigration clandestine, les rêves d’enfance et la réalité du présent, les liens familiaux, les relations hommes/femmes ou au sein des couples. 
Ces scènes burlesques présentées d’une manière très comique, tout en faisant glisser des petits messages importants en vue de détricoter certains clichés, ont déclenché d’intenables fous rires parmi les festivaliers qui ont été très bien servis, dans la joie et la bonne humeur, par cette soirée de folie, qui a tenu toutes ses promesses et consacré une place de choix à l’humour africain.
Si la première partie de ce spectacle humoristique a été animée par le comédien, au sens inné de la dérision, Waly Dia, qui a exposé à travers ses gags certains faits politiques d’actualité ainsi que sa vision du monde secoué par certains phénomènes tels que le racisme, le terrorisme et la xénophobie, l’apparition surprise sur scène, à la fin, du grand Jamel Debbouze aux côtés d’Amoutati, Michel Gohou et Digbeu Cravate pour un petit échange des plus marrants avant de danser ensemble aux rythmes africains aux côtés des autres humoristes présents, a été la cerise sur le gâteau de ce plateau si alléchant aux saveurs de l’Afrique unie dans la diversité. 
Ainsi, à travers ce voyage et ce grand show humoristique en terre d’Afrique subsaharienne francophone, ovationné par une assistance littéralement conquise, ces comédiens très inspirés, confirmés ou en quête de gloire à l’international, ont gratifié l’audience d’une sacrée cure de rire et d’inoubliables moments de pur bonheur et de grande liesse, tout en témoignant, par leur prestation inédite et leur créativité et improvisation sans limites, de l’universalité de l’humour qui transcende toutes les frontières.

17/6/2019
Lu 4020 fois
| |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
 
La manie de laisser les conflits s’enliser
Dans la crise des étudiants en médecine, le gouvernement est allé jusqu’au bout de sa myopie et de s
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Ces insaisissables pages Facebook qui pourrissent les examens

Amine DERKAOUI
 
   
  Chronique
 
Les faiseurs de l’aumône n’ont qu’à bien se tenir
Jamal HAJJAM
 
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Le nouveau modèle de développement au crible de la pensée d’Allal El Fassi
 Hassan Sentissi El Idrissi, président jusqu’en 2021
 Les faiseurs de l’aumône n’ont qu’à bien se tenir
 L’ESCALADE !
 Quand « L'Opinion » publiait les résultats du bac …
 Une délégation d’élus des Provinces du Sud s’entretient avec des responsables irlandais
 Le Salvador retire sa reconnaissance de la pseudo «RASD» 
 SAR le Prince Moulay Rachid préside la finale à Rabat
 SAR le Prince Moulay Rachid préside la finale à Rabat
 «Jamel et ses amis» gratifient le public d’un spectacle des plus délirants


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems